Opération nettoyage !

10 choses à savoir pour participer à un ramassage des déchets sauvages

Trop de déchets dans la nature ? Pour faire face à ce phénomène, des communautés s’organisent partout dans le monde : elles transforment leurs bains de nature en joyeuses opérations de nettoyage. En 2018, cette tendance a créé le mouvement du World CleanUp Day. Envie vous aussi de participer à un « clean-up » et d’aider la nature près de chez vous à se refaire une beauté ? On vous explique tout…

1. C’est quoi, un “clean-up” ?

C’est une opération de nettoyage d’un coin de nature - plage, forêt, montagne, libre à vous… - généralement réalisée en groupe. Bon, on peut aussi faire un clean-up tout seul mais c’est quand même moins marrant…

2. Ça vient d’où, cette tendance ?

Le terme « clean-up » a été popularisé par Let’s Do It ! World. Née en Estonie, cette organisation citoyenne a eu l’idée de généraliser les actions de nettoyage groupé en pleine nature. Pour fédérer le maximum de bonnes volontés dans le monde, elle a créé le World CleanUp Day : une journée mondiale du nettoyage de notre planète qui a désormais lieu chaque année, le troisième samedi du mois de septembre.

On peut aussi faire un clean-up tout seul mais c’est quand même moins marrant

3. Je peux faire des “clean-up” toute l’année, ou seulement le jour du CleanUp Day ?

CleanUp, nettoyage, éco-rando, éco-run… Quel que soit le nom que l’on donne à cette activité, on peut bien sûr la pratiquer toute l’année. Le “clean-up”, c’est un état d’esprit, qui consiste à emporter toujours un sac poubelle dans sa poche ou son sac de rando afin de ramasser les déchets rencontrés en chemin… Une démarche qui va encore plus loin que le “leave no trace”. Et il n’y a pas de saison pour ça ! Vous pouvez d'ailleurs participer à nos bains de nature “Opération Nettoyage !” toute l'année.

4. Pour participer à un “clean-up”, comment je fais ?

C’est simple : il suffit de consulter la carte de tous les clean-ups en France, accessible sur le site de l’association World Cleanup Day France. Vous cliquez sur un clean-up près de chez vous, et vous n’avez plus qu’à vous inscrire pour passer à l’action. Autre option : participer à un bain de nature Entrez Dehors dont le thème est le nettoyage des déchets sauvages.

5. Je peux créer moi-même un “clean-up” ?

Oui, sur le site de l’association World Cleanup Day France, vous pouvez soit rejoindre un clean-up existant, soit en organiser un vous–même. Autre manière de passer à l’action : créer un nouveau bain de nature Entrez Dehors. À travers le titre et le descriptif du parcours proposé, vous pourrez motiver la communauté Entrez Dehors de votre région à ramasser tout déchet trouvé en chemin. À vous le titre honorifique de Grand Ordonnateur de la Propreté d’un coin de nature que vous adorez près de chez vous…

6. On s’équipe comment pour un “clean-up” ?

On prends des gants ! Et plutôt épais, de type jardinage, pour éviter les coupures. L’idée, de façon générale, est de couvrir au maximum sa peau : on enfile donc des vêtements qui protègent bien les bras et les jambes. En temps de Covid, le ramassage des déchets sauvages demande encore plus de vigilance qu’avant : on fait donc son clean-up avec un masque en tissu sur le nez, et on emporte du gel hydroalcoolique. Bien sûr, on ne ramasse pas les déchets trop suspects ou dangereux : une seringue, par exemple, c’est trop risqué d’y toucher… Ah oui, et aussi : on respecte les gestes barrière et on se tient à distance des autres participants.

En temps de covid, le ramassage des déchets demande plus de vigilance qu’avant

7. OK, et les déchets, on les met où ?

Dans des sacs poubelle auxquels on vous conseille d’attribuer les mêmes fonctions que les bacs de tri : des sacs pour les déchets recyclables, et d’autres pour les déchets non-recyclables. Comme ça, de retour en agglomération, vous n’aurez plus qu’à les déposer dans les bacs appropriés.

8. J’emporte un “peson” ?

Bonne idée ! Peson, dynamomètre, pèse-bagage… Il y a plusieurs mots pour nommer cet outil qui vous permettra de peser tous les déchets récoltés. Comme ça, quand vous partagerez la photo de votre collecte, vous pourrez aussi indiquer le poids des déchets dont vous avez soulagé la nature.

9. Les “cleaners” ont-ils un geste communautaire ?

Oui, ils dessinent la lettre W avec leurs doigts. C’est le W de « We Want a World Without Waste », la phrase-totem du World CleanUp Day. Vous pouvez aussi tenter de former le E et le D d’Entrez Dehors avec vos petites phalanges, mais ça, c’est plus difficile… (celui ou celle qui y arrive sur ses photos, on lui offre un cadeau !)

10. Pour partager mes photos sur les réseaux, c’est quoi les hashtags ?

Voici les deux que nous vous conseillons : #wcud pour vous connecter à la communauté mondiale du World CleanUp Day, et @Quechua #entrezdehors pour qu’on puisse suivre vos exploits. Et relayer vos jolies pics sur nos réseaux sociaux !

Le guide de vos frissons nature

  • Les plus beaux spots de rando près de chez toi
  • Des parcours pour
    toutes les envies
  • Avec ou
    sans guide
  • A pied, à vélo, en ski ou en raquettes…